Sommaire

 

L'acné est une maladie de la peau assez répandue, qui touche la majorité des jeunes pendant leur adolescence. Elle provoque des boutons disgracieux sur le visage, le cou, le thorax et parfois le dos.

Il arrive que l'acné nous poursuive jusque dans la trentaine. S'agit-il alors d'une sorte d'acné différente de celle de l'adolescent ? Quelles sont les solutions pour venir à bout de l'acné tardive ? On fait le point.

Acné à 30 ans : caractéristiques

Si l’acné concerne un adolescent sur deux entre 13 et 20 ans, elle concerne tout de même près de 35 % des femmes âgées de 30 à 39 ans (et jusqu'à 40 % des femmes adultes) et n'est donc pas rare.

Cependant, l'acné survenant chez la personne de plus de 30 ans, en particulier les femmes, est différente de celle que l'on observe à l'adolescence. En effet, elle se caractérise par :

  • des boutons profonds et inflammatoires ;
  • peu de comédons (points noirs) ;
  • une évolution par poussées ;
  • des boutons qui se concentrent essentiellement sur le bas du visage (menton et contour de la bouche).

De façon générale, cette acné de l'adulte est souvent sévère et peut perdurer jusqu'à la cinquantaine.

Facteurs favorisant l'acné à 30 ans

La nutrition, les polluants, les soins agressifs de la peau et le stress comptent parmi les facteurs de risque d'acné les plus significatifs

Hormones

Chez la femme, le cycle menstruel peut influencer les lésions d’acné et un lien entre la progestérone, l’œstrogène et l’acné a été établi. C’est la raison pour laquelle les fluctuations hormonales liées aux différentes périodes du cycle (ovulation, syndrome pré-menstruel) peuvent avoir un effet direct sur l'apparition de boutons inflammatoires.

Selon une étude de l'INSERM, dans 78 % des cas, la crise d’acné est associée au syndrome prémenstruel. Par ailleurs, les personnes qui suivent un traitement hormonal (stéroïdes, testostérone) sont plus sujettes à l'acné que les autres.

Stress

Le stress a beaucoup à voir avec la peau. Quand on est stressé, une hormone, le cortisol, est fabriquée en quantité très importante.

Si le cortisol reste élevé dans le corps pendant de longues périodes de temps, il stimule les glandes surrénales et fait augmenter la production d'androgènes.

Ces hormones dites "mâles" (mais présentes chez les femmes comme les hommes) favorisent directement la production de sébum, et rendent ainsi la peau plus grasse. C’est un terrain favorable pour des points noirs, des pores larges, la peau qui brille, et des boutons.

Alimentation

Une étude publiée dans le Journal of the American Academy of Dermatology indique que le lait contient des hormones naturelles, et que ces dernières inciteraient les glandes sébacées à produire plus de sébum.

Ainsi, un terrain génétique propice aux imperfections et une consommation régulière de lait pourraient entraîner la présence récurrente de brillances et de boutons.

D'autres études viennent conforter cette idée que l'alimentation a un rôle à jouer dans l'acné. Ainsi, selon une enquête internationale, chez les patients avec acné, on retrouve significativement plus de consommateurs de produits laitiers donc, mais aussi plus de consommateurs de sodas/sirops, de pâtisseries et de chocolat et de friandises.

Lire l'article Ooreka

Pollution

Sans être un déclencheur des poussées d'acné, la pollution (particules, poussières, gaz d'échappements etc.) participe de l'encrassement de la peau et peut en être un facteur aggravant.

Toujours selon la même enquête internationale, peuvent impliqués dans l'acné : l'exposition aux goudrons, aux solvants (10,7 % vs 4,7 %) ou le fait de vivre à proximité d'un aéroport.

Il est recommandé de bien nettoyer sa peau tous les soirs avec des produits adaptés, afin de désobstruer les pores et laisser la peau respirer.

Acné à 30 ans : quelles solutions ?

Attention aux produits cosmétiques. Le choix d’un soin de mauvaise qualité ou d’un produit qui ne convient pas à votre type de peau peut favoriser l’apparition de l’acné ou provoquer des réactions allergiques

Pour bien nettoyer votre peau, il est préférable de privilégier une méthode simple qui élimine l'excès de sébum :

  • des produits nettoyants doux et sans parfum, tels que les pains surgras, plutôt que des savons ;
  • de l’eau tiède et un nettoyage en douceur de l’ensemble du visage (et non seulement les zones infectées) sans frotter ;
  • l'application d'une eau thermale, d'une eau florale ou d'un tonique sans alcool pour apaiser votre peau ;
  • l'utilisation d'un hydratant non comédogène prescrit par un professionnel de santé et adapté à votre problème cutané.

Si l'acné persiste, n'hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre dermatologue ou en attendant, avec votre médecin traitant.

Pour en savoir plus :

Aussi dans la rubrique :

Comprendre l’acné

Sommaire