Sommaire

 

Amas graisseux se formant sous la peau, le lipome suscite souvent de vives inquiétudes, mais qui sont infondées : cette tumeur est bénigne, et n'évolue jamais vers des formes cancéreuses.

En fonction de sa localisation, le lipome peut néanmoins représenter un désagrément esthétique, et dans de rares cas, être source de douleurs. Différentes options sont alors envisageables pour le traiter. Voyons plutôt.

Bouton de graisse : tumeur bénigne

Le bouton de graisse, ou lipome, est une masse constituée de tissus adipeux :

  • Elle se développe sous la peau et apparaît généralement au niveau des bras, du tronc ou du cou.
  • Le lipome se forme parfois au niveau d'un organe interne, il passe alors inaperçu dans la plupart des cas, sa présence ne provoquant pas de symptômes particuliers.
  • Chez la plupart des patients, un seul lipome est présent sur le corps. Dans 8 cas sur 10, il mesure moins de 5 centimètres mais sa taille peut atteindre une dizaine de centimètres.

Ces boules de graisse ne sont pas dangereuses, mais peuvent être inesthétiques, notamment lorsqu'elles apparaissent sur des zones exposées du corps. Dans de rares cas, elles sont douloureuses, car elles compriment les tissus environnants en se développant.

Causes méconnues du bouton de graisse

Les raisons qui conduisent au développement anarchique de cellules graisseuses à un endroit particulier ne sont pas connues. Certains chercheurs pensent que le bouton de graisse pourrait faire suite à une blessure, mais cette hypothèse n'est pas formellement validée.

Une maladie génétique, la lipomatose, entraîne la formation de nombreux lipomes sur le corps. Dans ce cadre, la consommation d'alcool est un facteur favorisant leur développement.

Bouton de graisse : diagnostic

Le dermatologue est en mesure de poser le diagnostic par simple palpation :

  • Le lipome apparaît très souple au toucher, déformable lorsqu'on le presse avec le doigt. Ses contours sont réguliers.
  • Il roule sous la peau, ce qui permet de le distinguer d'une tumeur maligne, qui est immobile car incrustée dans les tissus.

Si le spécialiste a le moindre doute sur la nature de la masse, une biopsie pourra être réalisée afin d'examiner la structure des tissus et écarter la présence d'un liposarcome, tumeur cancéreuse provenant des tissus graisseux et ressemblant au lipome.

Traitements du bouton de graisse

Comme le lipome ne présente pas de dangerosité particulière, il n'est pas indispensable de le traiter. Cependant, s'il est gênant ou douloureux, différentes solutions thérapeutiques sont envisageables pour l'éliminer :

  • L'injection de corticoïdes directement dans la masse graisseuse pour en réduire le volume.
  • La liposuccion de son contenu, grâce à une canule directement insérée dans l'amas graisseux. Cette technique présente l'avantage de ne laisser qu'une petite cicatrice très discrète.
  • Le retrait total du lipome, avec son enveloppe, par voie chirurgicale, sous anesthésie locale. Cette méthode permet de réduire au maximum les risques de récidive. L'acte est particulièrement adapté pour l'élimination des petites lésions superficielles bien délimitées, plus délicat en cas de lipome profond qui s'infiltre dans les tissus avoisinants.

Prenez soin de votre peau grâce à nos contenus :