Isotrétinoïne

Écrit par les experts Ooreka

 

De très bons résultats mais un traitement sous surveillance.

Pour qui ?

  • Ce traitement est réservé aux acnés graves  (acné conglobata, acné inflammatoire nodulaire, acné susceptible d'entraîner des cicatrices définitives) ou aux acnés qui ont résisté aux traitements antibiotiques oraux. Il a des effets secondaires importants et présente des risques élevés en cas de grossesse.
  • Il est totalement contre-indiqué aux femmes enceintes et doit être obligatoirement associé à un contraceptif oral chez les femmes en âge de procréer.

Principe du traitement

  • L'isotrétinoïne, initialement commercialisée sous le nom de Roaccutane, a été découverte dans les années 80. Elle a des résultats très efficaces sur l'acné. Dans 85% des cas, elle permet la disparition complète des lésions acnéiques.
  • Cette molécule, dérivée de la vitamine A, réduit la sécrétion de sébum et a également une action anti-inflammatoire.
  • Les traitements se présentent sous forme de gélules. 4 génériques sont commercialisés en France : Curacné®Gé, Procuta® Gé, Contracné® Gé, Isotrétinoïne TEVA. Roaccutane ® (Roche), qui est le médicament d'origine, n'est plus commercialisé en France depuis septembre 2008.
  • La durée du traitement est de quelques mois, une nouvelle prescription étant obligatoire après chaque mois de traitement. Au bout de 15 jours, on note souvent une aggravation de l'acné. Mais les premiers résultats apparaissent dès la fin du premier mois de la cure. Pour que le traitement fonctionne, il est nécessaire de le suivre régulièrement pendant toute la durée de prescription. La récidive est de l'ordre de 20 à 40% à l'arrêt du traitement.

Précautions et effets secondaires

L'isotrétinoïne a une action tératogène, c'est-à-dire qu'elle peut entraîner des malformations graves du fœtus en cas de grossesse. Elle est donc totalement contre-indiquée aux femmes enceintes.

Si ce traitement est instauré, il est accompagné systématiquement :

  • d'une information très stricte sur le traitement et ses risques ;
  • d'une contraception efficace dès le mois qui précède le début du traitement, pendant la durée du traitement et un mois après la fin du traitement ;
  • des tests de grossesse (prise de sang) effectués avant le début du traitement et après au moins un mois de contraception efficace et cinq semaines après la fin de la cure ;
  • des prises de sang tous les mois pendant le traitement, afin de vérifier l'absence de grossesse et d'assurer un suivi de la contraception.

Enfin, l'isotrétinoïne a de nombreux effets secondaires : sécheresse cutanée, sécheresse des lèvres et des muqueuses nécessitant la prescription d'une crème hydratante et d'un baume pour les lèvres.

Il est également probable que l'isotrétinoïne entraîne dans certains cas la survenue de troubles psychiatriques (tels que dépression, idées suicidaires et suicides, en particulier chez les adolescents). Une surveillance médicale stricte est donc nécessaire.

L'exposition au soleil est formellement contre-indiquée pendant la durée du traitement.


Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !