Traitement oral de l'acné sévère par le zinc

Écrit par les experts Ooreka

Pour qui ?

  • Le zinc est prescrit en cas d'acné inflammatoire mineure à modérée, en cas d'intolérance ou de contre-indication aux autres traitements. Il peut aussi être utilisé en traitement « relais » pour éviter les rechutes après une cure d'antibiotiques par exemple ou être associé à  un traitement local.
  • Il est parfois indiqué aux femmes enceintes et aux personnes désirant suivre un traitement pendant l'été, car le zinc n'est pas photosensibilisant.

Principe du traitement

Traitement oral de l'acné sévère par le zinc
  • Le zinc est un oligo-élément présent en infimes quantités dans le corps. Il est présent dans de nombreux aliments (fruits de mer, œufs, poisson...).
  • Il a plusieurs actions contre l'acné : le zinc diminue la séborrhée (sécrétion de sébum), limite l'inflammation et favorise la cicatrisation.
  • La supplémentation en zinc se fait sous forme de gélules (type Rubozinc®) pendant une durée de 3 mois. Mieux vaut prendre ces gélules en dehors des repas, car l'absorption de zinc par l'organisme est plus efficace lorsqu'on est à jeun.

Précautions et effets secondaires

Le zinc a peu d'effets secondaires, mais peut parfois entraîner de légers troubles digestifs.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
iC
isabelle colleau

psychopraticienne, educatrice de la santé | isabelle colleau

Expert

mélanie menou

voyance,massage intuitifs,reiki,eft,cosmétique

Expert

marie- hélène etoc

psychothérapie , sophrologie , gestion du stress . | psy morbihan-formatrice control feeling

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.